Denis Huneau
tient autant du haïku japonais que de l’estampe, voire même de l’icône
 
un lieu de rencontre
pour l'Art et de Créativité…
informations sur l'artiste
 
les textes sont présentés avec les langues proposées par l'auteur
profil
salle peinture
France (France) 




français
Vie et travaille en France à Angers, ville moyenne à 300 km de Paris.
Il y est né en 1961, en 1986 obtient le diplôme des Beaux-Arts.
Il dessine sur papier à la plume et encre de chine, en simultané avec l’aquarelle au pinceau.Les peintures sont ensuite marouflées sur toile.

pour envoyer un message à l'Artiste

 

galerie principale



galerie dessins


critiques et commentaires

les portraits intimes de Denis Huneau
On avait aimé ses petits personnages, l’an passé à la Godeline. Là Denis Huneau  a resserré le cadre, passant des
Silhouettes aux portraits. Du même coup, il en a agrandi le format, sans rien perdre de la force du trait et de la spontanéité d’exécution.
Denis Huneau est un humaniste, il aime les gens ; et c’est l’humanité profonde de ces portraits imaginaires qui interpelle d’emblée. Il marche au feeling, fait confiance à l’improvisation, au même titre qu’un jazzman se lancerait à corps perdu dans un chorus. « Quand je commence, je ne sais jamais ce que je vais  faire », constate-t-il.
L’artiste a du métier, et sa solide formation aux Beaux-Arts d’Angers lui permet de faire confiance à son talent.
Renouant avec la finesse du dessin, un dessin « moderne », contemporain, éclaté et cependant précis, ses portraits sollicitent aussi l’aquarelle : des touches de couleur, appliquées au pinceau, viennent souligner l’expression d’un visage, le drapé d’un habit. Des visages où comptent avant tout la profondeur d’un regard et cette petite lumière intérieure qui brille au fond des yeux. C’est ce qui les rend immédiatement attachant, familiers ; ils racontent tous une histoire, ces personnages, et on a envie de les connaître mieux.
« J’essaie de travailler sur une émotion, tant que la feuille est encore mouillée », souligne l’artiste. L’art de Denis Huneau précisément, tient autant du haïku japonais que de l’estampe, voire même de l’icône. C’est un art mature, longuement mûri, qui élague bien plus qu’il ne surcharge. Il va à l’essentiel, constamment ; et cette simplicité, cette recherche de naturel se retrouvent aussi dans la signature d’étiquettes pour le moins originales, sur les bouteilles de bon vin bio d’un couple de vignerons de Rablay. Le même trait du dessin, le même graphisme vif et précis, le même goût pour l’originalité et la différence.

Bertrand Guillaumard
Le Courrier de l’Ouest
mai 2008